13479581_10209346343073429_1647124099_n

Le taux de rendement synthétique (TRS) Essai et comparaison des solutions Cegid PMI et Silog

 

Aujourd'hui nous allons parler du TRS, indicateur de performance concernant votre production.

                Sur une journée de travail, vos machines vont produire un certain nombre d'éléments, la question ici est de savoir si au vue de la production, vos machines sont utilisées de manière optimale. Pour le savoir, il faut prendre le TRS, taux de rendement synthétique qui mesure le taux d'utilisation des machines. Il est défini  de manière simple par la formule TRS = Temps Utile / Temps requis.

                Le temps utile étant le temps où la machine produit des pièces bonnes à sa cadence normale. Le temps requis est le temps théoriquement nécessaire pour produire les quantités de machines attendues. Hélas les machines ne tournent pas toujours pendant le temps requis  car elles peuvent être victime d'arrêt comme des pannes ou des ruptures d'approvisionnement.

L'intérêt du TRS est qu'il décompose et met en évidence les pertes de production en différentes catégories sur lesquelles un plan d'action est mis en place.

De manière plus approfondi, trois taux peuvent être pris en compte pour pouvoir mettre en évidence les failles de votre activité.

  • le taux de disponibilité/ fonctionnement : le temps ou la machine était en état de fonctionné par rapport au temps requis (notamment influencé par les pannes et les changements d'outils).
  • le taux de perormance, qui compare le temps ou la machine fonctionne a la bonne cadence par rapport à son temps de fonctionnement.(notamment influencé par les micro-arrêts et les baisses de cadences)
  • le taux de qualité, ici on divise le temps utile par le temps net, temps de fonctionnement à la bonne cadence (notamment influencé par les défauts et les pertes aux redémarrages)

 

Le test:

L'intérêt de mon article aujourd'hui, est la comparaison entre la prise en main du TRS chez Silog et chez Cegid

J’ai donc essayé ces 2 ERP du marché et j’ai pu avoir un aperçu de la manière dont ils traitaient cette problématique.

Cegid

La première solution que j’ai testée est le logiciel Cegid PMI (dont nous avons déjà fait une présentation générale dans l’un de nos articles).

Premièrement il n’y a pas de module de TRS a proprement parlé sur cette outil. La seule fonctionnalité possible qui s’apparente le plus à du calcul de taux de rendement synthétique, est de faire un générateur d’état. Une fois toutes les données nécessaires récupérées, il y a la possibilité d’obtenir les chiffres des différents temps des machines.

Cela sous entend que tous les chiffres des différents temps des machines soient à disposition. Cette fonction reste relativement sommaire puisque les chiffres n’apparaissent pas en temps réels,et en termes d’ergonomie, les résultats sont loin d’être convaincants.

Mon premier test est donc moyennement satisfaisant, mais après mettre renseigné auprès de la société Cegid, il existe la possibilité d’obtenir un outil de TRS si l’on installe en parallèle un outil de MES (gestion des processus industriels qui va collecter les données de production en temps réel). Pas forcément pratique mais c’est un développement qui reste possible si vous avez déjà installé le logiciel.

Silog

La deuxième solution que j'ai essayée est le logiciel Sylog. Ici, un module de TRS est disponible sur les dernières versions 7 ou 8. Sur ces versions le TRS est directement interfacé avec l'ERP, d'ailleurs si vous ne savez comment y accéder vous le trouverez en cherchant un peu dans le module lancement et suivi.

Pour prendre en main le TRS, j’ai indiqué quel moyen de production m’intéresse, cela peut être les machines ou encore les ressources humaines. En prenant en main le logiciel, j'ai trouvé qu'il était dans un premier temps compliqué, il y a beaucoup de fonctionnalités et de détails à saisir. Cependant, je trouve que l'outil présente de nombreuses perspectives et est facilement paramétrable, il est par exemple facile d'avoir un rendu sur une période spécifique ou une plage horaire.

Le point fort ici réside dans l'ergonomie du logiciel, en effet les graphiques permettent d'avoir rapidement une vue d'ensemble sur les résultats recherchez.  Le TRS de Silog permet de mettre en évidence des éléments comme le suivi de l'activité concernant le suivi des performances, du temps perdu et des différentes cadences.

 

Prix :

Il est difficile de trouver des informations précises sur les prix de ces solutions tant cela varie en fonctions des modules et du nombre d’utilisateur. Globalement les solutions Silog, plus complètes concernant le TRS, sont 25% plus cher que les solutions Cegid.

La question se pose si une version Cegid améliorée n’est pas plus adaptée à votre société (et à son portefeuille).

 

Conclusion :

A première vue, si l’on s’intéresse à la problématique du TRS, la solution Silog est incontestablement plus préparée, avec son module complet intégré dans les dernières versions. Cependant il y a plusieurs choses à garder à l’esprit.

 La première est d’être sûr d‘avoir un système de récupération des données de votre parc machine à la hauteur du module de TRS voulu. Rien ne sert d’avoir le système de TSR le plus performant si vous n’êtes pas dans la capacité de sortie les données nécessaires pour l’alimenter.

N'hesitez pas à partager !

Avis

Laisser un commentaire