Calcule ROI

Voici des pistes pour calculer le ROI concernant la mise en place d'un ERP

Vous avez surementent entendu parler des comemrciaux ROI. Si vous ne savez pas encore ce que cela veut dire, ROI vien de l'anglais Return On Invest, ou Retour sur Investissement en français.

Une analyse coût-avantage est un préalable à tout projet d’investissement, tel que la construction d’un entrepôt, la mise en place d’un nouveau service, l’acquisition de nouvelles lignes de production…L’implémentation d’un système ERP doit suivre le même raisonnement. L’entreprise doit être en mesure d’estimer le ROI avant le lancement du projet, et ainsi baser ses décisions sur des objectifs business clairement définis et évaluables.
 

1) Les coûts 

Les critères de sélection les plus courants pour la mise en place d’un ERP sont :

  • le coût de mise en œuvre du système (interne et externe)
  • les coûts de maintenance
  • la couverture fonctionnelle de la solution
  • l’ergonomie
  • le niveau de performance de la solution (temps de chargement, accessibilité)
  • les possibilités de personnalisation (autonomie de paramétrage)

 Mais est-ce vraiment suffisant pour valider un ROI et se décider ?

Demander aux intégrateurs s’ils peuvent vous fournir des références de la solution si possible dans le même secteur d’activité peut vous apporter une certaine vision. Reste cependant à se poser la question de l’objectivité…

Les informations liées au coût de réalisation du projet peuvent être obtenues, par une simple demande détaillée auprès des fournisseurs avec lesquels l’entreprise souhaite travailler. Les offres devront notamment intégrer les coûts d’acquisition du hardware, celui des licences additionnelles et celles liées aux bases de données, les solutions tierces…

Quand l’entreprise évalue les coûts, elle doit également prendre en compte les frais de maintenance, le montant des montées de version, le niveau de support et les coûts associés.

Tous ces éléments vont évidemment grandement influencer le choix de la solution. Les décideurs doivent néanmoins se demander quels sont les bénéfices financiers escomptés avec la mise en place de la solution ERP.

 

2) Les bénéfices

On distingue 4 catégories de ROI sur la mise en place d’un ERP :

  1. Les éléments tangibles qui sont quantifiables (ex : réduction des délais)
  2. Les éléments anticipables (amélioration des process)
  3. Les éléments intangibles (meilleure prise de décision)
  4. Les éléments non anticipables qui sont constatables à posteriori (ex : satisfaction clients)

En effet, mettre en évidence les bénéfices liés à l’implémentation d’un système ERP n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. La première étape consiste à définir quels pôles de l’entreprise seront impactés par le système ERP.

Partons du principe que votre entreprise a besoin d’une solution logicielle innovante, intégrant par exemple :

  • La mise en place d’un canal de vente en ligne
  • L’optimisation des prises de commandes
  • La réduction du temps de génération des rapports
  • L’optimisation de la force commerciale

Ces différentes améliorations vont produire du ROI à court, moyen, et long terme. Et on pourra identifier des résultats sur les 4 catégories évoquées plus haut.

L’expérience montre que les objectifs tels que réduire le nombre d’articles dans l’entrepôt et aller à la conquête de nouveaux marchés ne sont que rarement chiffrés.

Parallèlement aux éléments présentés ci-dessus, il existe bien d’autres facteurs à prendre en compte, comme l’augmentation des marges, ou la performance des forces de vente. Quant à l'optimisation de la trésorerie de l'entreprise, la réduction des délais de paiement ainsi que le montant des impayés non recouvrés peuvent également être envisagés.
 

N'hesitez pas à partager !

Avis

Laisser un commentaire