MRP

GPAO

 

La Gestion de Production Assistée par Ordinateur est un progiciel intégré censé permettre de structurer l'ensemble de l’activité d’une entreprise. Elle doit offrir une meilleure organisation, une meilleure gestion des ressources et une meilleure synergie entre les différents services. Jetons un œil sur les aspects un peu plus techniques de la GPAO.

 

I.MRP – Material Requirements Planning

 

Le MRP, connu également comme le CBN (Calcul des Besoins Nets) est une méthode de gestion et de planification de production en flux poussé basé sur les nomenclatures de produits et les prévisions des ventes. Les logiciels MRP utilisent des données de production en input telles que les factures d’achat de matières premières et composants, les livres d’inventaires et le calendrier de production. L’objectif étant de synchroniser période par période (semaine, jour, etc…) le flux de matériaux avec l’inventaire en cours dans le calendrier de production. Les systèmes MRP distinguent deux types d’ordres : les OP (ordres prévisionnels) et les OF (ordres fermes).

Exemples : Sage ligne 100, Quadratus

II.MRP II – Manufacturing Ressources Planning

Il s’agit d’une adaptation du MRP qui prend en compte les ressources humaines et les besoins en matériel. Cette évolution de l’outil nécessite la prise en compte des "gammes de fabrication".
Le principal avantage du MRP II est sa capacité à réaliser une planification à capacité infinie, à préparer l’ordonnancement à capacité finie des ressources tels que : les machines et la main d’œuvre.
Le MRP II est également en mesure de réaliser de calculs de coûts et un suivi précis de la production.

Exemples : Sage i7, Cegid manufacturing PMI, Divalto

III.SCM – Supply Chain Management

Longtemps, la gestion de la Supply Chain a eu pour objectif principal la réduction des coûts. Dans un contexte économique difficile, les questions de productivité, d’optimisation des coûts et plus largement d’efficacité sur les différents maillons de la Supply Chain restent, aujourd’hui encore, des préoccupations essentielles pour les entreprises.

Cette recherche d’optimisation se manifeste notamment au niveau de la gestion des stocks. Ces derniers génèrent, en effet, des coûts multiples (coûts de stockage, d’obsolescence, d’inventaire…) qui peuvent se révéler conséquents.

La productivité dans l’entrepôt, de façon globale, reste également une préoccupation majeure tout comme l’optimisation du transport. Et il existe un réel besoin pour le développement d’interfaces performantes entre ces deux maillons.

Pour accompagner les entreprises dans ces évolutions, le système d’information logistique doit être en mesure d’assurer une visibilité tout au long de la Supply Chain et d’exploiter les données crées et stockées par les différents outils de Supply Chain Management.

Pour bâtir une Supply Chain intelligente, à la fois agile et robuste, il est primordial de parvenir à extraire et à croiser les données collectées et stockées par les différents systèmes afin de générer de l’information fiable en temps réel. Ces données sont détenues par les différents acteurs de la Supply Chain qui doivent travailler ensemble, collaborer sur la base de ces données.

 

 

N'hesitez pas à partager !

Avis

Laisser un commentaire