SI intégré VS SI en silos

Avantages et inconvénients des SI en silos

Point positif Points forts des outils en silos :

Diviser pour limiter le risque d’intégration 34 %

Nos grands-mères nous ont toutes dit de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier ! Appliquer ce vieux conseil peut limiter les risques liés à l'intégration. Un problème d’intégration sera moins préjudiciable pour l’entreprise si elle concerne une partie du SI plutôt que sa globalité. 34% des dirigeants sont sensibles à cette façon de voir les choses.

Choisir la solution correspondant aux spécificités de chacun des services 32 %

Certaines sociétés laissent chaque chef de secteur choisir leurs outils indépendamment des autres. Chacun est responsable de ses performances et donc des outils qui peuvent aider à réaliser les objectifs. C’est un choix que 32 % des chefs d’entreprise interrogés ont fait. En effet, les solutions dédiées à chaque domaine (comptabilité, CRM, RH…) sont souvent plus performantes que chaque module d’une solution globale.

Plus de souplesse en fonction de l’apparition de nouveaux besoin dans son SI 28 %

Au fur et à mesure de la croissance de l’entreprise, des nouveaux besoins se font ressentir. Le bénéfice des outils en silos est que l’on peut trouver l’outil adéquat au moment précis où les besoins feront surface. Prioriser les sujets est important pour 28 % des entrepreneurs.

Point négatif Points faibles des outils en silos :

La multiplication des interlocuteurs en cas de maintenance. 29 %

Devoir s’adresser à plusieurs tiers pour gérer son SI est lourd en termes d’organisation. Il faut savoir qui gère quoi, et quand tel intégrateur doit intervenir sur tel sujet. Cela représente une lourdeur supplémentaire pour l’administratif, et pour 29 % des dirigeants c’est un problème.

Trouver la bonne information à quel endroit ? 40 %

Pour 40 % des chefs d’entreprise ; une des principales limites du SI en silos est la difficulté de retrouver l’endroit où sera la bonne information. De plus ils nous ont confié que la double saisie qui est liée à ce type de SI peut engendrer non seulement une perte de productivité, mais multiplie aussi le risque d’erreur.

Coûts plus élevés. 14 %

Souvent, quand on a un SI en silos ; les couvertures fonctionnelles de plusieurs outils se superposent et donc de ce point de vue chaque outils n’est pas forcément exploité à 100% le coût total de toutes ces solutions peut parfois aussi s’avérer un peu plus élevé que lorsque le SI est global. Pour 14 % Des dirigeants de notre échantillon, c’est un élément important à prendre en compte.

Avoir un vue globale des données présentes au sein des différents outils du système d’information

Arrivé autour de 15 personnes, lorsque l’entreprise a un système d’information en silos, le volume d’information et la multiplication des bases de données commence à être problématique si on souhaite avoir des vues globales sur toutes les données présentes dans différents systèmes. Cela pose problème pour la quasi-totalité des chefs d’entreprise qui ont plus de 15 salariés.

Pour avoir une visibilité globale il existe les outils de BI (Business intelligence) qui vont consolider les données

La BI peut répondre à certaines problématiques engendrées par les outils en silos. En effet elle a pour but d’aller chercher les informations présentes dans chaque silos (logiciel de comptabilité, logiciel de gestion commerciale, CRM…) pour ainsi  les croiser et les consolider pour produire de façon graphique une synthèse de toutes ces données. Dans un prochain article, nous traiterons de ce sujet de façon plus détaillée…

N'hesitez pas à partager !

Avis

Laisser un commentaire