Sellsy vs Sage

Sellsy VS Sage 100

L’heure du comparatif a sonné entre l’outsider, Sellsy, et le champion de la catégorie, Sage. Dans un souci d’égalité, nous comparerons le produit Sellsy dans son intégralité avec l’ensemble des produits de la gamme Sage 100 : gestion commerciale, comptabilité, paie, RH etc. Dans la suite de l’article, cet gamme de logiciel sera désignée sous le nom de Sage 100.

Qui peut le plus, peut le moins

Sellsy a ceci d’intéressant qu’il cumule énormément de fonctionnalités. Il permet une gestion commerciale complète, possède intrinsèquement des ponts avec les boîtes mail, permet de créer une e-boutique assez facilement, est relié aux réseaux sociaux etc. La couverture fonctionnelle du logiciel est très étendue. Sellsy est décliné en modules et il est possible d’enrichir – ou d’appauvrir le logiciel à sa guise et de trouver la juste réponse à ses besoins.
Sage 100 a une couverture fonctionnelle moins large, mais plus profonde. Il existe de nombreux logiciels qui répondent chacun à un besoin bien précis et qui s’adressent plus ou moins précisément à un type de client : Batigest, Apinegoce, Sage 100 PMI/PME etc. Il ne se contente pas de survoler telle ou telle fonctionnalité : il va au bout des choses.
Finalement, Sellsy permet de faire plus, mais pas forcément mieux. C’est là un des points faibles du tous azimuts : on fait certes beaucoup de choses, mais on ne peut pas approfondir les problématiques. On les survole.
Cette couverture est en revanche si grande que Sellsy gagne le premier point du duel.

Une différence de philosophie

La différence de philosophie entre les deux logiciels s’explique notamment par les divergences de business model. Sellsy est pensé de telle sorte que l’utilisateur doit pouvoir se débrouiller seule. L’utilisateur est guidé à chaque étape et l’interface fait que la navigation se fait plutôt aisément. En revanche, en cas de souci, il n’existe que très peu d’interlocuteur vers qui se tourner. Lorsque l’on s’oriente vers Sellsy, on fait le choix de d’accepter d’accorder une grande partie de son temps à la prise en main du logiciel, et à sa personnalisation.
Sage, en revanche, a bâti son modèle économique sur un réseau national de revendeurs et d’intégrateurs très répandu. Il est très facile de trouver un interlocuteur pour procéder à une personnalisation du logiciel, et pour cause. Dès lors que l’on veut modifier le logiciel, il est nécessaire de faire appel à un individu disposant d’un véritable bagage technique et ayant la possibilité d’agir sur le logiciel. Ce n’est pas à la portée d’un individu lambda.
S’opposent ainsi coût direct – de la maintenance proposée par les partenaires de Sage – et coût indirect – temps passé à apprendre à utiliser Sellsy. Le désagrément causé par le fait de ne pas trouver facilement une réponse à ses soucis en cas de problème fait que c’est Sage qui remporte ici le second point du duel.

L’avis des utilisateurs

0.05. C’est la différence de notation accordée par les utilisateurs de ces deux solutions. Sellsy s’offre une courte longueur d’avance avec une note de 3.90/5 quand Sage 100 le talonne avec une note de 3.85. Un des éléments pouvant expliquer ce résultat tient en la différence générationnelle qui existe entre ces deux solutions. Selon des critères qui peuvent paraître tout à fait subjectifs, on peut dire que Sellsy est beaucoup plus au goût du jour. L’interface répond bien plus aux normes actuelles du logiciel en termes de user-friendliness. Il est beaucoup plus au goût du jour.

Verdict

C’est donc d’une courte foulée que Sellsy remporte ce duel. Ce qu’il faut retenir de ce comparatif, c’est que ces deux produits s’adressent globalement à des profils d’individu différents. Sellsy demandera une appétence pour la technologie quand Sage 100 ne demandera ni de compétence, ni d’intérêt. Les deux solutions sont néanmoins plutôt bien notées par leurs utilisateurs. Si ce n’est pas le cas, c’est bien souvent en raison du fait que le logiciel ne correspond en fait ni au projet de l’entrepreneur, ni véritablement à la manière avec laquelle il avait prévu d’appréhender la mise en place de son système d’information.

N'hesitez pas à partager !

Avis

  1. En tant que gérante de TPE, j'ai fait appel aux services prometteurs de la plateforme Sellsy pour gérer mon CRM. 

    Après moins d'un mois d'utilisation, quelle déception !!!! Les tarifs pratiqués par la plateforme ne correspondent pas au niveau de qualité que les utilisateurs sont en droit d'attendre. J'ai souhaité résilier notre abonnement de 6 mois, après 1 mois passé à s'arracher les cheveux avec des bugs à répétition. Le service commercial s'est montré extrêmement de mauvaise foi (mais si tout marche parfaitement), alors que preuve à l'appui, nous avions fait remonter de nombreux dysfonctionnements. Résultat : quasi 1 mois de travail de perdu, 500e dépensés inutilement. Des conditions d'utilisations limite abusive (renouvellement automatique, etc)… Bref je déconseille vraiment la solution Sellsy, à moins que vous souhaitiez perdre du tps et de l'argent.

Laisser un commentaire